Passer au contenu

CRITIQUES TOME I

LES HÉRITIÈRES

 

Avec ce premier tome, un univers de magie s’ouvre à nous, en compagnie des sœurs Wallace. Les sœurs devront grandir à travers leurs épreuves et se soutenir les unes les autres pour alléger leurs fardeaux et rendre possible leur mission. Des personnages extraordinaires se mettront sur leur chemin pour les aider dans leurs apprentissages. Cheminant entre plusieurs cités dans l’Annwin, que ce soit celui de l’eau ou du feu c’est par des décors formidables qu’elles parferont leur magie.

Un livre empli de solidarité et d’amour fraternel qui pousse au respect. Leyla étant l’élu aura le poids du destin du monde sur les épaules, mais accompagné de sa sœur Mégane, elle aura la meilleure des protectrices et ensemble elles se sentiront plus fortes malgré toutes les ténèbres qui tentent de leur nuire.

Ce roman vient aussi mettre en évidence les problèmes que notre terre et ses habitant sont maintenant confronté, dans tous ses changements, ainsi que les bouleversements, que les humains ont malheureusement contribués. Un message clair mis à l’avant par l’auteure. Un regard que nous savons alarmant sur une réalité bien présente.

Bien que j’aie adoré l’univers de ce roman, ainsi que le talent indéniable de l’auteure pour les descriptions et pour la complexité de ses personnages et de leur environnement, un bémol majeur selon moi m’a fait ôter des points à ce beau récit et c’est le « rythme ». Je m’explique : parfois les scènes s’enchainent dans une belle vitesse de croisière et d’autre fois des longueurs pesante venant rendre la lecture mon agréable et beaucoup plus lourde. Peut-être un travail de condensé, de certains chapitres ou paragraphes, aurait pu faire toute la différence et aurait rendu ce livre parfait. Mais encore là, ce n’est que mon avis personnel. Le roman reste intrigant et captivant. Et j’ai bien hâte de poursuivre ma lecture avec le deuxième tome pour retrouvé les sœurs Wallace.

Un livre à découvrir et à prendre le temps de se plonger.

Tiré du site LES SOEURS ÉLECTRIQUES


 LES HÉRITIÈRES

 

« Sionrah est une histoire absolument fascinante qui fera beaucoup de bien. Les jeunes (et les moins jeunes) qui liront ce livre auront probablement le goût de changer le monde pour le mieux… » Christine Michaud, Club de lecture Archambault

« Il est captivant pour son intrigue, ses multiples rebondisse­ments, sa profondeur et ses personnages étoffés et attachants. Ça se termine sur un tel suspense qu’on voudrait déjà avoir les tomes II et III sous la main… Mais il faudra patienter ! » Valérie Lesage, Le Soleil

« Deux héroïnes fortes et attachantes mises en scène dans un récit enlevé et plein de rebondissements. Bref, une incursion réussie dans le monde de la littérature pour une autodidacte talentueuse. » Jonathan Franco, Primeurs

« Les adolescents aimeront ce livre en quête de réel et de magie : le bien contre le mal, la lumière contre l’ombre. Finalement, on se demande si nous sombrerons avec l’apocalypse. Une série à suivre… » Genoveffa Fiorin, Jeunesse Culture

« Une série fantasy qui s’annonce prometteuse ! » Louise Chevrier, La Terre de chez nous (Longueuil)

« Je viens de vivre une expérience foudroyante et magique! Je n’ai pratiquement pas réussi à déposer ce livre avant de l’avoir terminé. Je suis fascinée par cette histoire et l’ouverture de conscience qu’elle initie…J’avais l’impression d’accompagner les héroïnes dans leur périple et ça faisait longtemps qu’on n’avait pas autant capté mon intérêt! Je suis déjà impatiente de découvrir la suite ! » Christine Michaud, Club de lecture Archambault

« L’auteure, dont c’est le premier livre, a travaillé une demi­-douzaine d’années sur cette intrigue bien ficelée, avec une surabon­dance de dialogues et de péripéties. » Mathieu Perrault, La Presse

« L’auteure a tissé une trame riche et un univers cohérent qui augure bien pour la suite. » Le Libraire

« Chaque ligne est ciselée comme une sculpture dans le beau matériau des mots. » Daniel Rolland, Culture Hebdo

« Ce premier volet ravira les lecteurs du genre assurément. » Daniel Rolland, Culture Hebdo

« Le roman a connu un beau succès en librairie et on comprend pourquoi à sa lecture. » Martin Thibault, Magazine Full fille